Travail mode d'emploi de Géraldine Sivade
ISBN : 978-2-35346-006-9
octobre 2007 - 64 pages (broché) - 7 €

- récit -


La presse en a parlé :
« Le témoignage, alerte, de la chercheuse d'emploi, intellectuelle précaire en galère, comme tant d'autres. »
Politis (février 2008)

« On sent qu'il y a du vécu dans ce court texte aigre-doux, écrit d'une plume légère par Géraldine SIvade, qui parvient tout de même à nous faire sourire. »

Le Monde (novembre 2007)



Texte de 4e de couverture :

Entretien après entretien, de collègue tyrannique en humiliation banale, que se passe-t-il quand l’insertion dans le monde du travail n’a que fort peu à voir avec ce que l’on avait pu imaginer avant d’y faire ses premiers
pas ? L’auteur nous raconte ici les déboires, les quelques réussites mais surtout les aléas d’une tranche de vie professionnelle. « M. Hartmann, chef du personnel, et son assistante. Il vous regarde d’un air hautain et satisfait. Son assistante, tout aussi antipathique, vous décrit le poste à pourvoir, sans vous accorder un sourire, et vous annonce qu’elle assurera la formation de la candidate choisie. Vous envisagez avec horreur la possibilité de travailler sous sa tutelle. Lui se penche, d’un air dédaigneux, sur votre CV et vous demande ce que vous avez fait de septembre à juillet, le trou béant dans votre CV que vous n’avez pas pu combler. (...)
La commerciale d’intérim, qui est consciente de votre valeur marchande, c’est-à-dire de ce que vous pouvez lui rapporter, tente d’argumenter à son tour, elle tend à M. Hartmann son bloc de papier sur lequel elle a écrit un prix.
Sourire de dédain, hochement de tête (de gauche à droite) en retour, il semblerait que le prix avancé soit bien trop élevé pour ce que vous représentez. Vous avez l’impression d’être un cheval de foire, pour un peu on vous demanderait d'ouvrir la bouche pour vérifier l'état de vos gencives. »

L'ouvrage :
Le travail, qu’il soit une nécessité ou un « choix », tient pour beaucoup d’entre nous – socialisation ou convention obligent – une place centrale. Si pour certains il est synonyme d’épanouissement, pour d’autres il rime avec précarité, chômage, licenciement, humiliations, ou tout simplement ennui...
Suite erratique de scènes quotidiennes et banales gravitant autour de la planète embauche, Travail mode d’emploi met en scène une aliénation aigredouce, désespérante et drôle.
L’existence du personnage est scandée par le défilement des petites annonces, des entretiens décrochés, du travail, du chômage…
La deuxième personne du pluriel, à laquelle s’exprime la narratrice, vaut aussi bien pour un autre « vous » : l’ensemble des « actifs ».
Vif, léger et sans concession, Travail mode d’emploi nous offre le récit d’une trajectoire assez peu linéaire, celle d’une perpétuelle surfeuse ou naufragée aux prises avec les vagues de l’océan capricieux du travail.
C’est avec un style grinçant que l’auteur parvient à nous faire sourire de situations qui sont le quotidien de nombreux – sinon travailleurs – du moins employés.


L'auteure :
Géraldine Sivade, née en 1970, « bac + 4 », a fait ses premiers pas dans le monde du travail en France, puis aux États-Unis et en Allemagne. Sept ans plus tard, ces premiers pas semblent s’éterniser.