Dieu et l'État
de Michel Bakounine
ISBN : 978-2-35346-022-9
mars 2008 - 192 pages (broché) - 4 €

- essai de philosophie politique -



Texte de 4e de couverture :
Prêtres, monarques, hommes d’État, hommes de guerre, financiers publics et privés, fonctionnaires de toutes sortes, policiers, gendarmes, geôliers et bourreaux, monopoleurs capitalistes, pressureurs, entrepreneurs et propriétaires, avocats, économistes, politiciens de toutes les couleurs, jusqu’au dernier vendeur d’épices, tous répéteront à l’unisson ces paroles de Voltaire : « Si Dieu n’existait pas, il faudrait l’inventer. » Car, vous comprenez, il faut une religion pour le peuple. C’est la soupape de sûreté.


L'ouvrage :
Dieu et l’État est paru pour la première fois à titre posthume en 1882. La présente édition se base sur l’édition d’origine, établie par Carlo Cafiero et Élisée Reclus.


L'auteur :
Issu de la petite noblesse russe, philosophe anarchiste, Michel Bakounine (Mikhaïl Aleksandrovitch Bakunin) naît en 1814 à Priamoukhino, en Russie. Après des études à Moscou et à Saint-Pétersbourg, il part en Allemagne, où il côtoie les hégéliens de gauche de Berlin qui font une lecture athéiste et révolutionnaire de la philosophie de Hegel, puis à Zurich et à Paris, où il rencontre Marx et Engels, mais aussi Proudhon, et s’engage dans les mouvements socialistes. Pour sa participation à l’insurrection de Dresde en 1849, il est arrêté et condamné à mort, peine qui sera commuée en emprisonnement à vie. Il s’évade du camp sibérien en 1861 où il avait été envoyé et mène dès lors une vie d’exil en Europe.
Il offre en 1860 la première traduction en Russe du Manifeste du Parti Communiste de Marx et Engels et fonde en 1869 l’Alliance internationale de la démocratie socialiste (dont un des buts est l’abolition des classes), qui rejoint la Première Internationale. S’ils mènent des luttes communes, notamment contre les réformistes, des désaccords séparent Bakounine et Marx, et les bakouniniens sont exclus de l’Internationale en 1872. Bakounine meurt en 1876 à Berne, en Suisse.